Notre métier

Comment reconnaître un mail frauduleux ? Édité le 15 mars 2018

De plus en plus d’e-mails falsifiés sont envoyés chaque jour. Les hackers, ou pirates se font passer pour une entreprise ou pour une personne que vous connaissez afin de vous voler de l’argent.

Dans certains cas, ces derniers sont tellement réalistes qu’il n’est pas simple de les déceler. Prenons l’exemple d’OVH, depuis quelques mois l’entreprise est la cible de nombreuses tentatives de Phishing (ou hameçonnage) particulièrement bien faites.

En voici un exemple :

 

Voici quelques conseils et réflexes à adopter pour reconnaître un e-mail frauduleux :

L’adresse de l’expéditeur :

Commencez par regarder l’adresse e-mail de l’expéditeur. En ce qui concerne l’adresse e-mail d’OVH elle doit se terminer par @ovh.com.

Mais attention, dans certains cas, l’adresse e-mail peut avoir été usurpée, c’est pour cette raison que vous devez vérifier les autres points cités ci-dessous.

Le contenu :

Vérifiez le contenu de l’e-mail, si ce dernier et rempli de fautes d’orthographe importantes, vous pouvez en déduire que cet
e-mail n’est pas légitime.

Dans le cas présent, il faut aussi savoir que OVH envoie toujours 2 à 3 relances avant l’arrivée à échéance d’un service, et que même en cas de non-paiement et de désactivation du service, il est toujours possible de le réactiver dans les jours qui ont suivi la désactivation, sans perte de données.

Les liens :

Autre point important à vérifier, ce sont les liens présents dans l’e-mail. Vous pouvez les examiner en passant votre souris dessus (sans cliquer) pour voir l’adresse de destination. Si cette dernière vous paraît douteuse, ne cliquez pas.

lien fraude

Si jamais vous cliquez sur le lien, votre navigateur vous avertira peut-être par un message que le site sur lequel vous souhaitez aller n’est pas sécurisé. Mais ce n’est pas systématique, alors prudence.

Dans 95 % des cas, OVH ne communique qu’avec le nom de domaine « ovh.com ».

Conclusion

Avant de cliquer sur un lien, d’ouvrir une pièce jointe ou de donner vos coordonnées bancaires, prenez en compte les différents points cités ci-dessus.

Sachez que si vous avez une facture SEV pour votre nom de domaine et votre hébergement, il n’y a aucune raison pour que vous en receviez une autre de la part d’OVH. Si vous avez un doute, le mieux est de vérifier directement sur votre compte client OVH si un message y est affiché.

Dans les rares cas où ces conseils n’ont pas suffi à vous rassurer sur l’origine de l’e-mail que vous avez reçu, n’hésitez pas à nous le transférer.